mardi 5 novembre 2013

Réseaux sociaux : La belle histoire de Yaëlle

Yaëlle est une chatte de 4 ans de race REX DEVON. Avec une autre chatte domestique et sa fille Luna, elle est mascotte d’une garderie en milieu familial située à Bois-des-Filion. 

Le 24 avril dernier, la maison où vivent les chattes est cambriolée. Un braquage à domicile qui mène à une enquête policière. Ce soir-là, Yaëlle manque à l’appel et pourtant jamais elle ne sort à l’extérieur. Mme Marion, inquiète, appellera Yaëlle à tous les jours pendant plus de deux mois. Avec les bambins de la garderie, elle parcourt les rues du quartier, espérant voir Yaëlle à une fenêtre qui comme à son habitude rechercherait la chaleur du soleil. Des affiches sont installées et les réseaux sociaux mis à contribution.



Le temps passe, mais Mme Marion ne perd pas espoir de retrouver Yaëlle. Plusieurs réponses d’encouragement, quelques-unes aussi parfois malveillantes (la toile est grande et accueille de tout) lui parviennent. Les semaines, puis les mois s’écoulent, sans nouvelles. 

Puis le miracle se produit. Une dame, dont l’amie s’était procurée une chatte REX DEVON sur Kijiji, reconnaît Yaëlle. Il faut dire que Yaëlle a des signes distinctifs et elle est presque sans poil ce qui n’est pas la norme pour un REX DEVON.

Mme Marion demande alors à la dame en question de lui faire parvenir une photo.
  
Lorsqu’elle reçoit la photo,  elle  reconnaît Yaëlle et en pleure d’émotion.  Les démarches sont immédiatement entreprises. Après quelques communications par messages textes, la dame accepte de lui rapporter Yaëlle. Une récompense, la promesse de lui donner un chaton d’une prochaine portée, et surtout, son désir ressenti et convaincant de retrouver sa chatte, auront permis le retour de sa chatte adorée. 

À son arrivée, Yaëlle est craintive, grogne et crache. Mais  rapidement elle reconnaît les aires de la maison.  Retrouve sa gamelle et sa litière au sous-sol.  Luna s’approche et pose délicatement une patte sur elle. Il n’en faut pas plus pour qu’elles se reconnaissent. Le soir même elles sont couchées ensemble retrouvant leur complicité passée.
  
Yaëlle a rapidement retrouvé ses repères, mais ce sont les bambins de la garderie qui étaient un peu confus. Quel spectacle attachant de les voir confondre Yaëlle et Luna, puis de se rendre compte de leur méprise.

Dès qu’elle a annoncé le retour de Yaëlle, Mme Marion a reçu plus de 300 messages textes en quelques minutes! Tous n’en revenaient pas. Elle encourage les gens à persévérer dans la recherche de leur animal perdu et d’utiliser tous les moyens possibles.

Voilà une histoire qui finit bien! Nous souhaitons que notre page Facebook « Animaux perdus à Rosemère » continue de contribuer à réunir les membres de familles momentanément égarées. Nous savions qu’en lançant cette page, nous répondions à un besoin. Une histoire comme celles de Yaëlle nous conforte dans nos choix. Dans un prochain texte, nous aborderons la marche à suivre idéale lorsque l’on adopte un animal afin de rendre son adaptation la plus facile possible.

Bonne et longue vie à Yaëlle, Luna et toute sa famille! 

L’équipe de la clinique vétérinaire Rosemère

Voici l'annonce faite sur la page Facebook le 22 octobre dernier :



Et la suite le 27 octobre :

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire