mardi 29 avril 2014

L'essorillement canin (la taille esthétique des oreilles)

L’AMVQ (l’Association des médecins vétérinaires du Québec) se prononce officiellement CONTRE l’essorillement canin (la taille esthétique des oreilles) * 

L’AMVQ s’est appuyé sur les faits suivants pour prendre position contre la taille des oreilles chez les chiens.  
  1. Les vétérinaires ont un devoir social de veiller au bien-être animal.  L’essorillement ne devrait être pratiqué que si l’animal présente une condition médicale justifiant cette procédure et non pas pour des raisons esthétiques et de standards de race.  
  1. L’essorillement cause de la douleur inutile. Il s’agit d’une chirurgie qui présente des risques de complications telles qu'une infection, une mauvaise guérison, une déformation du pavillon de l’oreille, etc…).  
  1. En raison de la convalescence engendrée par la douleur et la présence de bandages, l’essorillement prive le jeune chiot d’une portion de sa période de jeu et de socialisation, si importante à son équilibre psychologique et à son développement.  
  1. La position des oreilles tient une part importante dans le langage canin.  En modifiant le décodage des signaux corporels de l’animal, l’essorillement peut donner lieu à des problèmes de communication et de potentiels conflits, tant pour les humains que pour les autres chiens.  
 À la Clinique vétérinaire Rosemère, nous appuyons l’AMVQ dans cette prise de position.  Nous refusons de pratiquer cette intervention pouvant nuire au bien-être du chien et qui comporte des souffrances inutiles.  Nous tentons plutôt de conscientiser les éleveurs et propriétaires d’animaux à l’inutilité de cette procédure et préconisons un changement dans les standards de races. Nous souhaiterions que cette intervention soit interdite au Québec, à l’instar de nombreux autres pays et provinces.

Joanne Corbeil, DMV 
Source: Le Rapporteur, le magazine des médecins vétérinaires du Québec, janvier 2015 

2 commentaires:

Eric Blaise a dit…

Cela est un petit peu sauvage de la part de ceux qui pratique cette procédure. Chaque animale, chaque race a bien une bonne raison pour la taille des oreilles extérieures. Fait d'essayer d'éliminer cette partie corporelle endommage une partie vitale à leur survit. On ne fait pas des procédures sans le consentement d'un humain adulte, donc il ne faut pas en faire sur les animaux.

Eric | http://cliniqueveterinairemascouche.com/

Eric Blaise a dit…

Cela est un petit peu sauvage de la part de ceux qui pratique cette procédure. Chaque animale, chaque race a bien une bonne raison pour la taille des oreilles extérieures. Fait d'essayer d'éliminer cette partie corporelle endommage une partie vitale à leur survit. On ne fait pas des procédures sans le consentement d'un humain adulte, donc il ne faut pas en faire sur les animaux.

Eric | http://cliniqueveterinairemascouche.com/

Enregistrer un commentaire